Quand on pénètre dans l’Église Cuvioasa Parascheva dans le village Ceatalchioi le temps se suspende parce que l’ancienneté exceptionnelle et le plan archaïque offre à cette église une valeur inestimable. Le regard est attiré comme un aimant par l’église de la colline, qui s’érige majestueuse en veillant les alentours. Près de l’église il y a le cimetière du village, entouré par plusieurs arbres. Le lieu de culte  est localisé dans une zone tranquille qui incite au calme, prière et recueillement spirituel.

Cette activité qui apportait des revenus dans le passe est pratiquée dans le village Pătlăgeanca, à un niveau assez réduit par seulement quelques familles. Les produits obtenus sont les fameuses nattes de jonc, panier en jonc et divers objets d’artisanat. (01)(02)

Les touristes qui désirent des vacances loin du tumulte du littoral, où ils puissent savourer tranquillement la lecture sur une chaise-longue, peuvent opter pour la plage de Ceatalchioi. Un petit paradis qui s’étend à vos pieds sur la terre du Delta du Danube, la plage de Ceatalchioi ne peut être ignorée, même si elle est seulement un lopin étroit de sable. Les eaux bouillonnantes de la mer baignent le sable mêlé avec des coquillages, et on sent en l’air l’odeur de poisson. Partout on peut voir des saules qui s’érigent de l’eau, des colonies de pélicans et cormorans et de lieu en lieu les nénuphars forment de véritables constellations florales.

Le Canal Sireasa est l’endroit idéal pour la pêche, l’accès au canal peut se faire par terre sur une chaussée empierrée, en passant le Danube en bac au Monument ou sur eau par le canal Mila 36 qui intersecté le canal Sireasa par deux canaux. On peut attraper du poisson sur toute la longueur  de 11 km du canal, mais la pêche est influencée par le niveau de l’eau, d’autant plus bas autant mieux, surtout pour la pêche sur la rive. Le canal est riche en poissons, ici on peut attraper la perche, le brochet, le carassin et le meunier.

En juin et juillet on pêche sur le tronçon d’ouest du canal, de « Podul Rosu » (le coté d’ouest du canal qui est fermé par la digue) jusqu’à la première ou la deuxième courbe ou le premier saule (ce sont les repères utilises par les pêcheurs), après lesquelles l’eau élevée et l’herbe sur la rive du canal font presque impossible la pêche sur la rive. D’autant moins décroît l’eau en août, septembre et octobre, la pêche se transfère d’ouest à l’est du canal, aux quotas minimaux du Danube on attrape mieux sur la portion d’est du canal, de « Pantalon » jusqu’au versement dans le canal 36.

Les meilleures parties se font dans la période 15 août – 30 septembre. Sur une bonne place on peut attraper 6 – 10 Kg de carassin; le carassin est moindre que sur 36, mais il est assez grand pour être retenu pour la consommation.