Le département Tulcea, occupe la moitié de nord de la province historique Dobrogea, située dans l’extrémité de sud-est de la Roumanie. Entouré de trois côtés d’eau, il se voisine à l’ouest avec les départements Brăila et Galaţi, au nord avec Ukraine par la frontière naturelle Dunărea, à l’est avec la Mer Noire, ayant frontière terrestre seulement au sud, avec le département Constanţa.

Le relief du département comprend le Horst de Dobrogea, vestige des plis hercyniens, qui se présente comme un plateau typique, qui détermine l’existence de trois zones biogéographiques : la steppe, la forêt de steppe et la forêt. Les découvertes archéologiques sur le territoire du departement Tulcea ont mis en lumière des traces d’habitation anciennes depuis cca. 110.000 ans. Sur la carte archéologique du departement, les vestiges des cultures Hamangia, Gumelniţa et Thrace-Dace, des cités des Gètes-Daces et grandes constructions édilitaires romaines offrent importants témoignages documentaires de la vie matérielle et spirituelle sur ces terres.

Trajets touristiques

  • Chilia Veche village Tatanir – Delta du Danube – Danube (Chilia), Danube (Tătaru), Tatanir (lac) – tertre non-inondable cultivé agricole, Tatanir (lac) lié au canal Pardina par le ruisseau Gotca (lac Tătaru), Tătaru – bras Dunăre détaché du Bras Chilia;
  • Chilia Veche – commune – Delta du Danube/Danube (Chilia) a la confluence avec le Danube (Tătaru) – Cité Chilia- 10e siècle, tertre non-inondable cultivé agricole;
  • Tulcea – Canal Stipoc – Chilia Veche – Tulcea;

Le trajet représente une variante de la route vers la localité Chilia Veche. Au aller, le trajet traverse le Bras Tulcea, les canaux Mila 36, Sireasa, Şontea, Războiniţa, Stipoc et Pardina. Sur le canal Războiniţa, le trajet se dirige vers le nord du Delta du Danube vers le Canal Stipoc et ensuite sur le Canal Pardina jusqu’à Chilia Veche. La voie de retour se fait sur le Bras Chilia jusqu’à Tulcea.

  • Chilia Veche – Canal Sulimanca – Lac Matiţa – Canal Rădăcinoasele – Chilia Veche.

Le trajet part de Chilia Veche et suit le bras Chilia, en continuant sur le bras Cernovca, environ 15 km, le long de la limite de nord de la zone protégée Roșca – Buhaiova, jusqu’à la confluence avec le canal   Sulimanca, par lequel on entre en complexe. Le trajet suit le canal Sulimanca près de la limite est de la Zone Strictement Protégée et pénètre successivement dans les lacs Merheiul Mic, Merheiul Mare, Matiţa et Babina. La sortie du complexe se fait par le nord – ouest du Lac Babina par le canal Rădăcinoasele et continue sur le canal Pardina par la Plaine Chiliei, la plus haute “plaine” du Delta du Danube et aménagement agricole Pardina, la plus grande zone endiguée et desséchée de la Réservation, jusqu’à Chilia Veche.

  • Trajet touristique Tulcea – Chilia Veche sur la route : municipe Tulcea – canaux: Mila 36 – Sireasa – Sontea – Razboinita – Stipoc – Pardina – localité Chilia Veche.

La commune Chilia Veche est située au nord du departement Tulcea, à l’extrémité de nord du Delta du Danube sur la rive droite du Bras Chilia à la frontière avec l’État Ukraine. La distance Tulcea-Chilia Veche est  de 66 km. La liaison avec la commune se réalise sur eau en bar ou sur la terre, le long du bras Chilia.

La commune Chilia Veche comprend quatre localités: Chilia Veche – chef-lieu, Tatanir, Câşliţa et Ostrovul Tătaru.

La commune Chilia Veche a une histoire qui se perd au creux des âges. Ici, il y a 2500 ans, les commerçants grecs avaient leur communauté nommée Achilea. Les fouilles archéologiques ont révélé deux tumuli funéraires au point “Ciorticut” alignement situé au sud-est de Chilia Veche. Grace à sa position stratégique et son importance commerciale, la cité Chilia Veche a joué un rôle important au Moyen Age, étant fortifiée par Mircea cel Bătrân, Iancu de Hunedoara et Ştefan cel Mare.

La commune Chilia Veche est délimitée par les suivants territoires communaux:

  • au Nord – bras Chilia, limite de la frontière d’État avec Ukraine,
  • à l’ouest – le territoire administratif de la commune Pardina;
  • au Sud – le territoire administratif des communes Crişan et Maliuc;
  • à l’Est – le territoire administratif de la commune Rosetti.

La liaison avec la commune se réalise:

– sur eau – en bac

-sur la terre – le long du bras Chilia.

A present, comme occupations, à part la pisciculture, l’agriculture,  les deux branches de base: la culture des plantes et l’élevage des animaux, est un autre domaine où déroulent leur activité un nombre assez grand des habitants de la commune Chilia Veche. Ils élèvent: ovines, porcins, volailles. Les activités agricoles se déroulent en principal dans les ménages des habitants, en système individuel. Le tourisme et l’agro-tourisme sont deux opportunités en voie de développement.

Tourisme

Sur le territoire ou en voisinage de la commune il y a les réservations naturelles (16 au nombre) avec caractéristiques morpho-hydrographiques spécifiques et une flore et une faune originale:

La réservation Roşca-Buhaiova-Hrecisca a  15.400 ha et se trouve autour du lac Matiţa, entre les tertres   Letea et Chilia. Ici se trouve la forêt Letea, unique en Europe, avec silvo-steppe, le chêne Quercus pedunculiflora, Quercus robur, frêne, tremble et plantes grimpantes.

La réservation Perişăr-Zătoanele a 14.200 ha et est située à l’est du lac Dranov au sud de Sf. Gheorghe. Ici font leurs nids le plus grand nombre de cygnes et pélicans.

La réservation Periteaca-Leahovam a 3900 ha et est située dans le complexe de lagunes Razehu-Sinoe, sur tertres sableux. C’est la région la plus peuplée avec oiseaux de cote. Aussi intéressantes sont les autres réservations également: Caraorman, Popina, Uzlina, Grindul Lupilor et autres.

Climat

La commune a un climat continental:

  • été chauds avec précipitations faibles;
  • hivers pas trop froids avec de fortes tempêtes de neige;
  • température moyenne annuelle 12 °C;
  • la quantité moyenne annuelle de précipitations est 367mm.

La vieille cité de marge de pays – Chilia – a eu une vie fleurissante dans le passe lointain. Le nom de Licostomo qui signifie “la gueule du loup” semble venir du lieu où le canal Tătaru s’unit avec le bras   Chilia. L’entrée sur ce canal en port était assez dangereuse pour les commerçants grecs et leurs bateaux. Les roumains l’ont baptisé Achilea, signe qu’elle était une localité assez grande, et pendant l’occupation turque, la localité portait le nom d’ESKIL-KALE.

Sur le lieu appelé Selesce se sont trouvées des pipes en argile brûlée, débris d’assiettes et assiettes en argile brûlée, diverses monnaies, fosses brûlées où on déposait des céréales et d’autres. Cela preuve qu’au début la localité  Chilia Veche ne se trouvait pas sur cet endroit de nos jours, mais plus au sud sur la rive du canal Chilia – Batag.

Selesce est le vieux centre de cette localité. Les traces qui s’observent parlent de l’existence sur ces endroits d’une cite des Génois.  On remarque seulement les fossés de défense de la cité et l’entrée de la bifurcation du canal Chilia– Batag et Tătaru. L’existence de la cité génoise est attestée par les documents du règne de Dobratici (le XIV siècle) et ses luttes avec les Génois. A Chilia Veche nous rencontrons les Génois en 1359, en possédant les terres avec leurs garnisons, et interdisant aux Vénitiens de participer au commerce aux graines.

Dans la deuxième moitié du XIV siècle, Ţara Românească est en pleine expansion en Dobrogea. Mircea cel Bătrân (1306-1387) a régné le pays du despote Dobratici, et a conquis entre autres le port génois Chilia (Licostomo), et toute la région de la bouche Chiliei pour avoir sortie à la mer et protéger le pays de l’encerclement ottoman. Jusqu’en 1465, Chilia Veche entre dans la composition de l’État féodal Ţara Românească, quand à cause de sa position stratégique et son importance commerciale elle est conquise par le Prince de Moldavie Ştefan Cel Mare. Depuis 1484 Chilia Veche et Chilia Nouă sont restées sous l’occupation des Turcs jusqu’en 1812 quand Chilia Nouă et Basarabia passent sous le règne russe. Le 12 septembre 1818 Chilia Veche revient à l’occupation turque. Par le Traité d’ Adrianopol de 1823, les Russes étendent leurs frontières sur le Delta jusqu’à Tulcea. L’occupation russe sur Chiliei Vechi dure jusqu’au Traité de Paris de 1856. Depuis lors le sud de Basarabia et Chilia Nouă passent à Moldova et Chilia Veche entre sous l’occupation des Turcs. Chilia, dont le nom apparaît pour la première fois dans les écritures de Constantin Porfirogenetul, a joué un rôle commercial important au Moyen Age. Mircea Cel Bătrân, Iancu de Hunedoara, Ştefan Cel Mare ont accordé une attention particulière à la consolidation et la défense de cette cité conquise en 1484 par les Turcs qui l’appelaient ESKIL KILI et qui ont développé sa fonction piscicole (dont résulte des informations d’Evlia Celebi au  XVII siècle). Suite à la guerre de 1877-1878 quand la Roumanie acquiert son Independence d’État est re-établie l’autorité de l’État roumain sur Dobrogea et sur le Delta du Danube. Apres cette période-là la ville commerciale de jadis semble davantage avec un village.